Du pur Malt(e) dans les Monts du Lyonnais

Les Harmoniques    Il a fallu prendre la tangente jusqu’en des terres reculées de l’Ouest lyonnais, braver une mini tempête, la grêle… mais – bon sang ! – ça en valait la peine.

Samedi 30 avril, le théâtre du Griffon de Vaugneray proposait une lecture musicale – cent pour cent jazz et noire – du roman de Marcus Malte Les Harmoniques.

Marcus Malte – récitant -, Virginie Teychené – chant – et Gérard Maurin – guitare et contrebasse – nous ont offert, pendant un peu plus d’une heure, un pur moment d’envoûtement. Nul marabout ce soir là et pourtant, un parfum de magie – forcément teintée de noir – flottait dans la salle.

En novembre 2015, dans Jazz Magazine, Jacques Aboucaya décrivait en ces termes la prestation de Virginie Teychené et Gérard Maurin :

Leur propos prolonge le texte, en fait résonner les harmoniques (jamais titre ne fut mieux choisi). Ils l’enrichissent, lui donnent une dimension nouvelle à laquelle n’est pas étrangère la participation de l’auteur, lui-même musicien et rompu aux techniques de la scène.

Pour en savoir un peu plus sur Marcus Malte, on peut également lire ce portrait brossé par Eric Tamagna à l’occasion du festival Vaison Polar, sur le site du même nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s