A writing routine

pages_écriture manuscrite   « A writing routine », c’est ainsi qu’Eshkol Nevo définit son travail d’écrivain – expression peu glamour mais qui en dit long sur le côté volontiers laborieux et artisanal de l’écriture. Dimanche dernier, le romancier israélien participait aux côtés de Delphine de Vigan – D’après une histoire vraie, Rien ne s’oppose à la nuit – à un débat sur « le Travail du manuscrit ». La rencontre, animée par Lionel Tran – écrivain et co-fondateur des Artisans de la Fiction – a été l’occasion d’aborder l’écriture du roman de manière concrète et vivante. Phase de préparation, création des personnages, organisation du récit, relecture et réécriture… Les auteurs ont parlé technique narrative, « cuisine », petits « secrets » de fabrication, et c’était passionnant !

Ajoutons que cette rencontre a eu lieu aux Subsistances – grâce aux – et lors des 10èmes Assises Internationales du Roman organisées par la Villa Gillet. Institution culturelle ô combien précieuse, la Villa Gillet est aujourd’hui menacée du fait d’une baisse drastique de ses subventions. Pour la soutenir, c’est ici !

Et pour en savoir plus sur les Artisans de la fiction et le creative writing, c’est par là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s