Parenthèse enchantée

A Penmarc’h, les 2-3-4 et 5 juin derniers, le Goéland a tombé le Masque !

Stéphane Jolibert a remporté le Prix du Goéland Masqué pour son roman Dedans ce sont des loups (Editions du… Masque), prix assorti d’une superbe boîte de pâté Hénaff. Bravo à lui !

Marc Villard a pour sa part reçu le Prix France Bleu Breizh Izel du roman noir pour La Fille des Abattoirs (Rivages) – un recueil de nouvelles écrit, de l’aveu même de son auteur, en dix minutes chrono…(On saluera au passage cette célère et néanmoins jolie performance).

Enfin, le Prix Mor Vran de la BD a été décerné à Jean-Claude Götting pour Watertown (Casterman).

Le Goéland Masqué, soit une parenthèse iodée, légère et enchantée. Le saxo de Dominique Delahaye a fait vibrer la prose villardienne lors d’une lecture musicale des Biffins… Denis Flageul est parti à la pêche… On a aussi causé polar rurbain et / ou islandais. Et mangé des moules et des frites.

Le Goéland Masqué, c’était il y a dix jours, un mois, un siècle, une éternité…
Et c’était carrément bath.

Affiche Goéland Masqué

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s